Déterminants des comportements d’autogestion du diabète réussis chez les femmes d’origine arabe atteintes de diabète de type 2

Contexte: Le diabète de type 2 (DT2) continue d’être un problème de santé publique croissant contribue à une augmentation de la morbidité et de la mortalité. Bien que les complications du DT2 constituent une menace majeure pour la santé des femmes d’origine arabe, il existe un manque d’informations sur leurs pratiques de santé et leurs comportements d’autogestion du diabète.

Objectifs: L’objectif est d’examiner l’impact des connaissances sur le diabète, du soutien social / familial, de l’acculturation et de la détresse émotionnelle liée au diabète sur les comportements DSM et le contrôle glycémique chez les femmes d’origine arabe en utilisant le modèle d’adaptation Roy.

Méthode: Une conception descriptive corrélationnelle non expérimentale.

Résultats: L’IMC, les connaissances sur le diabète, la détresse émotionnelle liée au diabète et le niveau d’HbA1c expliquent 28% de la variance des comportements DSM. Les comportements DSM étaient négativement liés à la détresse émotionnelle liée au diabète. Les comportements du DSM étaient positivement liés aux connaissances sur le diabète et l’HbA1c.

Conclusions: Les résultats de ce travail ont fourni une base pour la conception de recherches avancées, y compris des conceptions expérimentales pour élargir la connaissance de ce phénomène et comment gérer cette maladie avec succès, mais une méthode culturellement appropriée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.