Mont Bona

Le mont Bona est l’une des principales montagnes des monts Saint Elias dans l’est de l’Alaska, et est le cinquième plus haut sommet indépendant des États-Unis. Le mont Bona et son voisin voisin le mont Churchill sont tous deux de grands stratovolcans recouverts de glace. Bona a la particularité d’être le plus haut volcan des États-Unis et le quatrième en Amérique du Nord, devancé seulement par les trois plus hauts volcans mexicains, Pico de Orizaba, Popocatépetl et Iztaccíhuatl. Le massif de la montagne est recouvert presque entièrement de champs de glace et de glaciers, et c’est la principale source de glace pour le glacier Klutlan, qui s’écoule vers l’est sur plus de 64 km (40 miles) dans le territoire du Yukon au Canada. La montagne apporte également un grand volume de glace au système des glaciers Russell qui coule vers le nord. Le mont Bona a été nommé par le prince Luigi Amedeo, duc des Abruzzes en 1897, qui a vu le sommet lors de la première ascension du mont Saint-Élie à environ 130 km au sud-est. Il l’a nommé d’après le Bona, son yacht de course. La montagne a été gravie pour la première fois en 1930 par Allen Carpé, Terris Moore et Andrew Taylor, depuis le glacier Russell à l’ouest du sommet. L’itinéraire standard actuel est l’Arête Est; une ascension du mont Churchill à proximité est également un ajout relativement facile via cet itinéraire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.