Mouvements de la Plaque arabe

La Plaque arabe est l’une des plaques tectoniques qui forment la croûte terrestre. Il se déplace vers le nord-est à la suite de l’éruption de magmas le long du rift de la mer Rouge, qui se propage chaque année à un rythme d’environ 15 mm. Ce centre d’étalement produit de nombreux tremblements de terre le long de ses frontières avec les plaques environnantes, comme ceux le long de ses marges est et nord-est qui forment les montagnes du Zagros en Iran ou le long de ses marges nord en Turquie, qui a été frappée par un tremblement de terre dévastateur le 17 août 1999 qui a coûté la vie à près de 20 000 personnes, en a blessé plus de 40 000 et a déplacé plus d’un quart de million de personnes, en plus d’énormes pertes matérielles, estimées à des milliards de dollars.

L’Arabie saoudite fait partie de la plaque dite arabe. Il est bordé par trois types de limites tectoniques: les limites de faille divergentes, convergentes et transformantes. La péninsule arabique constitue la plus grande partie de cette plaque, d’où son nom. La plaque est délimitée à l’ouest par la zone d’épandage du fond de la mer Rouge et au sud par la zone d’épandage du fond du golfe d’Aden, et dans les deux régions, ces parties de la plaque arabe sont plus grandes. Les monts Zagros et Makran en Iran et les monts Taurus dans le sud de la Turquie sont, respectivement, les limites est et nord de la Plaque Arabe, qui sont classées comme limites de plaques convergentes qui représentent la zone de collision entre la Plaque Arabe et la Plaque Eurasienne. La Plaque Arabe est délimitée du nord-ouest par une limite de faille de transformation latérale gauche, appelée Rift de la mer Morte, qui s’étend de l’extrémité nord de la mer Rouge aux montagnes du Taurus dans le sud de la Turquie en passant par la mer Morte. La plaque est délimitée du sud-est par une frontière de faille transformante latérale droite qui s’étend de l’extrémité orientale du golfe d’Aden à l’extrémité orientale des monts Makran, appelée faille Owen. La plaque arabe se déplace vers le nord-est entre les limites de faille transformées susmentionnées, provoquant, d’une part, l’expansion de la mer Rouge et du golfe d’Aden, et d’autre part, les collisions de plaques dans les montagnes Makran, Zagros et Taurus. La distribution des tremblements de terre est concentrée à ces limites de la plaque arabe. La plupart de ces tremblements de terre se produisent le long du golfe d’Aqaba, de la mer Morte, du milieu de la mer Rouge, du golfe d’Aden et le long des frontières entre les plaques arabe et iranienne.

Les roches du sous-sol en Arabie saoudite, ou le soi-disant Bouclier arabe, couvrent environ un tiers de la superficie du Royaume, tandis que les roches sédimentaires, ou le soi-disant Plateau arabe, couvrent le reste du Royaume. Les coulées volcaniques occupent de vastes zones de l’ouest de l’Arabie saoudite, y compris les villes saintes de La Mecque et de Médine. Les structures géologiques, telles que les failles et plis de surface et souterrains anciens et récents, sont réparties dans tout le Royaume, en particulier dans ses parties occidentales. Certaines études suggèrent que certaines failles régionales internes peuvent être des extensions de certaines failles transformées dans la mer Rouge.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.