Nannie Helen Burroughs

Août est le Mois du Centenaire du Suffrage des femmes. Pour célébrer l’adoption du 19e Amendement le 18 août 1920, qui donnait le droit de vote aux femmes, nous concentrons les prochains profils sur quatre femmes qui se sont dévouées à se battre pour le droit des femmes à laisser compter leurs votes.

Ce n’était pas une victoire pour tous, les femmes afro-américaines n’étaient pas autorisées à voter dans de nombreux États du Sud jusqu’en 1965.

Nannie Helen Burroughs était une éducatrice, féministe et suffragiste de premier plan au début du 20e siècle.

Née en Virginie en 1879 de parents autrefois esclaves, elle déménage jeune fille avec sa mère à Washington, DC après la mort de son père. Là, elle a excellé en tant qu’étudiante – diplômée avec mention du lycée.

Quand on lui a refusé un emploi d’enseignante dans les écoles publiques de DC, elle a créé sa propre école, avec l’aide de la Convention baptiste nationale, pour former des femmes et des filles afro-américaines.

En tant qu’activiste, Burroughs a beaucoup écrit et parlé du suffrage, soulignant la nécessité pour les femmes afro-américaines et autres de travailler ensemble pour obtenir le droit de vote pour toutes.

Son discours de 1900 « Comment les Sœurs sont empêchées d’aider » lui a valu reconnaissance et acclamation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.