Reddit – DnDBehindTheScreen – Notre Seigneur et Sauveur, Gruumsh le Père Bienveillant: Un traité sur la religion Orque moralement grise, partie 1.

EDIT: La partie 2 est ici:

Nous y revoilà, un autre mur de texte ennuyeux analyse approfondie d’un autre aspect de la norme D &D orc. Cela fait partie de mon projet Age of Ork, où je conçois un décor où les Orcs ont conquis le monde, et je vais faire un lien vers tous mes précédents articles sur le sujet ci-dessous si vous souhaitez le vérifier.

Aujourd’hui, nous nous attaquons à une grosse bête:

À savoir, notre Seigneur et Sauveur Gruumsh à un Œil

J’ai toujours trouvé que Gruumsh était un dieu intéressant. Je veux dire, au début, il n’apparaît pas différent d’Erythnul ou d’Hextor ou < insérez ici une autre divinité maléfique >; une divinité qui utilise ses disciples comme des pions, ne se soucie pas du tout d’eux et cherche à tuer tous ceux qui ne l’adorent pas et à conquérir le monde pour lui-même.

En d’autres termes, il est le dieu monstre stéréotypé CE qui peut faire un bon remplacement de Sauron si les scénarios en noir et blanc du Bien CONTRE du Mal sont votre truc. Un dieu qui, tout comme les orcs standard D&D, est si inutilement maléfique que la classe paladin est presque obligée de massacrer ses disciples en masse, lui permettant de gagner de l’xp sans se repentir constamment d’avoir tué des choses.

Cependant, je pense honnêtement qu’il y a un peu plus pour lui que cela. Et j’ai un peu l’impression que le simple fait de l’utiliser comme remplaçant de Sauron maltraite son caractère.

Maintenant, je lisais Divinités et Demi-Dieux, un livre en 3,5e (mais à bien des égards neutre) sur les dieux en général, et j’ai trouvé quelques éléments intéressants. Dans le chapitre « Comment se comportent les divinités », il parle de divinités bienveillantes, indifférentes et hostiles. Cela ressemble à des alignements Bons, Neutres et Mauvais, n’est-ce pas? Eh bien, je vais jeter quelques citations du livre à votre façon (Ignorant indifférent parce que Gruumsh n’est certainement pas indifférent), et vous me dites laquelle d’entre elles ressemble le plus au Dieu Orc:

« Les dieux bienveillants se soucient de leurs adorateurs et agissent pour les protéger. Ils se concentrent sur des méthodes constructives de construction de leur foi et s’efforcent d’être des figures impressionnantes que les gens veulent adorer. Au fur et à mesure que les personnages progressent dans les niveaux, les dieux bienveillants s’intéressent de plus en plus à leurs activités et sont plus disposés à répondre aux appels à l’aide ou à l’information. Les dieux bienveillants sont susceptibles de communiquer des informations à leurs adorateurs et peu susceptibles de les cacher. Si les dieux sont bienveillants, les mortels doivent être importants pour eux pour une raison quelconque. »

 » Comme pour les autres attitudes divines, vous devez décider pourquoi les dieux sont hostiles. Pendant que vous décidez cela, déterminez également pourquoi les dieux hostiles ne détruisent pas simplement le monde. Peut-être que les dieux ont besoin d’un culte mortel comme source de pouvoir (contrairement aux dieux bienveillants, les mortels adorent les dieux hostiles dans l’espoir de les apaiser). Détruire le monde peut déclencher une menace pour les dieux actuellement emprisonnés profondément sous la surface de la terre… »

D’accord, si clairement, les dieux bienveillants prennent soin de leurs jouets mortels et les dieux hostiles sont Sauron / Démogorgon / Azathoth qui veut détruire la terre et tout ce qui est beau. Il est clair que Gruumsh s’inscrit dans cette dernière catégorie, n’est-ce pas? Je veux dire, c’est un mal chaotique… pas vrai?

Je vais faire valoir qu’en fait, Bienveillant et Hostile ne sont pas la même chose que le bien ou le mal, et qu’en fait, bien qu’il ne soit pas nécessairement saint, Gruumsh appartient au groupe Bienveillant. Examinons les preuves, d’accord?

Avertissement: Mon matériel source est principalement lié à la 3.5e, car c’est de loin l’édition avec la plupart des livres de supplément, ainsi que celle que je joue actuellement.

1. « Ne blessez pas mes petites peaux vertes; je les ai faites moi-même! »

Gruumsh est un dieu racial, tout comme Corellon Larethian, Garl Glittergold, Kurtulmak et Moradin et tous les autres. Presque par définition, les dieux raciaux sont des dieux adorés parce qu’ils ont créé une race d’êtres et continuent de les surveiller et de les guider. Ça ressemble beaucoup à Gruumsh, non? Dans Divinités et Demi-Dieux, il y a un petit segment qui parle de la façon dont les divinités obtiennent leur pouvoir, et il mentionne ceci: « Les divinités du panthéon D&D sont indépendantes des mortels pour leur pouvoir, bien qu’il soit clair que beaucoup utilisent des adorateurs pour augmenter leur pouvoir. Des divinités telles que Corellon Larethian, Garl Glittergold, Gruumsh et Yondalla sont profondément préoccupées par leurs adorateurs et en tirent sans aucun doute un certain pouvoir. Boccob est tristement célèbre pour son indifférence envers les fidèles. »

Bien que, oui, cette citation parle de divinités plus puissantes du fait qu’elles ont de nombreux adorateurs, elle indique toujours explicitement que Gruumsh se préoccupe de ses adorateurs, les orcs. Sans oublier que TOUS les dieux raciaux semblent tirer le pouvoir de leur relation avec cette race, alors j’ose dire que ce n’est pas exactement une preuve incriminante contre le vieux One-Eye. Sans oublier qu’avoir une race entière sous votre commandement vous donne intrinsèquement pouvoir et influence quel que soit votre alignement supposé.

Le simple fait que Gruumsh soit un dieu racial, qui a créé une race, se préoccupe de cette race, soutient et guide cette race selon les principes qu’il pense qu’elle devrait vivre, le rend plutôt bienveillant… vers les orcs, en tout cas.

2.  » Mes orcs ont besoin de mon aide pour tuer des choses ! »

Examinons à nouveau ces descriptions de divinités bienveillantes et hostiles. Gruumsh se soucie de ses adorateurs, vérifiez… et agit pour les protéger ? Selon le livre des Divinités et des demi-Dieux, Gruumsh n’envoie son avatar divin (essentiellement son tueur à gages divin – extension de lui-même) sur le plan mortel que s’il soupçonne une machination contre les orcs par les autres dieux. Protection, vérifiez.

On peut débattre de la question de savoir si la méthode de Gruumsh pour construire sa foi est constructive, mais il s’efforce certainement d’être une figure impressionnante que les orcs veulent adorer. Donc c’est un chèque.

Gruumsh répond-il aux appels à l’aide ou donne-t-il volontiers des informations à ses serviteurs de haut niveau ? Pourquoi ne le ferait-il pas ? Il est le dieu des orcs, pas le dieu de garder les secrets des orcs ou le dieu d’entraver inutilement les orcs. Tant qu’ils continueraient à se battre contre les autres races, Gruumsh les aiderait probablement par l’intermédiaire de ses clercs de toutes les manières possibles. Une autre preuve est l’œil de la classe prestige Gruumsh de Complete Warrior. Un guerrier orc sort son œil droit, le remplaçant symboliquement par l’œil droit que Gruumsh a laissé et laissant Gruumsh voir à travers l’œil gauche du guerrier. En retour, Gruumsh donne au guerrier des bonus de sauvegarde accrus et de la clarté contre les attaques entrantes en augmentant la vue du guerrier. J’ose dire que c’est une preuve assez forte que Gruumsh fait de son mieux pour assurer le succès des orques. Vérifier.

Enfin, si Gruumsh veut être bienveillant, ses mortels doivent être importants pour lui d’une manière ou d’une autre. Eh bien, les orcs font partie de son portefeuille sanglant! Les Orcs n’adorent pas Gruumsh parce qu’il est le dieu qui fait les choses qu’ils aiment (comme avec les gnolls et les Erythnul, ou les humains et Pelor) mais parce qu’il est le Dieu des Orcs. Alors oui, vérifiez.

3. « Détruire le monde? Le monde est bon, mais a besoin de plus d’Orc! »

Examinons maintenant la description d’une divinité hostile. Gruumsh veut-il détruire le monde? D’un point de vue humain / Nain / elfique, oui, vous pourriez faire valoir qu’il baise activement tout et ramène la civilisation à l’âge des ténèbres. Mais veut-il réellement mettre fin à l’existence mortelle ? Eh bien, mesdames et messieurs, j’ai trouvé aucune preuve absolue de son désir de détruire le monde. Gruumsh est un dieu du territoire et de la domination entre autres choses. Comment êtes-vous un dieu de territoire si vous cherchez à détruire tout territoire qui existe? Ça n’a aucun sens ! Il ne veut pas détruire le monde, il veut juste que les orcs le peuplent!

Que diriez-vous de tout l’accord « adorer pour apaiser »? Je ne creuse pas celle-là non plus. Gruumsh punit les orcs qui s’écartent de ses directives, bien sûr, et ses méthodes disciplinaires sont assez dures et sa tolérance limitée, mais qu’est-ce que dieu ne fait PAS cela? Pélor, Heironeus et Moradin ne punissent-ils pas les méchants et les méchants, qui sont également soumis à leurs enseignements ? Toutes les religions historiques n’ont-elles jamais eu les Dieux parfois en colère ou contrariés par leurs disciples? À moins que les orques n’adorent spécifiquement Gruumsh par peur d’être détruits (Ce qui n’est pas le cas), l’adorer n’est pas un acte d’apaisement. Pas vérifier.

Maintenant, le dernier argument pourrait être que Gruumsh veut que les orcs l’adorent comme source de pouvoir, et c’est en vérité un bâtard égoïste qui extorque à ses adorateurs l’influence divine. Il semble que lui et les autres Grands Dieux tirent un certain pouvoir de leurs races adoratrices. Maintenant, tout d’abord: Il ne semble y avoir aucune preuve directe pour ou contre cela. Les livres parlent généralement de la façon dont les dieux AGISSENT, pas de leurs arrière-pensées, nous ne pouvons donc le juger que par ses actions. C’est peut-être un salaud rempli de propagande. En ce qui concerne ses actions, cependant, Gruumsh est résolument pro-Orc et prend grand soin d’assurer la survie de son espèce choisie. S’il n’était qu’un dieu à la recherche de pions / d’influence, on pourrait penser qu’il pourrait également tenter d’atteindre des adorateurs parmi d’autres races. Il n’y a rien qui indique directement qu’en vérité, son plan secret est de devenir le plus grand dieu du monde en n’ayant le monde peuplé que d’orcs qui l’adorent. Bien que vous puissiez certainement soupçonner un gars comme Gruumsh de penser de cette façon, nous n’avons aucune preuve incriminante ou décriminalisante directe avec laquelle travailler, et nous ne pouvons donc pas vraiment tirer de conclusion définitive ici.

La seule preuve que j’ai pu trouver était que Gruumsh a les âmes des guerriers orques tombés au combat font partie de son armée divine dans l’Achéron, le plan de guerre, qu’il prétendait chercher à conquérir. Il partage cet avion avec d’autres personnes douillettes comme Hextor, Wee Jas et Maglubiyet, et tout son sous-avion de Nishrek est une installation militaire. De toute évidence, il rassemble la plupart de ses recrues pour ses batailles divines Achéron parmi ses adorateurs orques.

Cependant, cela semble être A), le rêve d’un orc, et B), ce que ferait n’importe quel dieu de la guerre, qu’il s’appelle Heironeus, Corellon ou Hextor. Certes, le service à Heironeus pourrait être plus volontaire… mais pourquoi adorer ce type si vous n’êtes pas prêt à prendre les armes pour la cause de la justice? De plus, Gruumsh recrutant ses adeptes d’orcs fous de combat pour faire des combats plus fous ne semble guère aussi cruel que Wee Jas aurait utilisé ses disciples décédés dans des expériences magiques tortueuses pour son propre bien seul. Donc, dans l’ensemble, ne pas vérifier.

Conclusion

Je dis à peine que ce type est saint. Il prône le massacre des non-orcs, il est assez sévère et aime la guerre, le pillage et les raids, mais il semble finalement préoccupé par les orcs et leur bien-être. Il les protège, il les guide, il ne les soutient pas et ne semble pas trop les extorquer. Il me rappelle, en fait, beaucoup de choses sur le feu et le soufre même, la soif de vengeance du Dieu de l’Ancien Testament, qui est toujours un père bienveillant qui souhaite le bien-être de son peuple. En bref, nous pouvons certainement conclure que Gruumsh, en tant que dieu, est une figure paternelle bienveillante envers les orcs.

Pourquoi exactement ses manières sont si brutales et violentes est une autre question (je pense honnêtement qu’il a une certaine justification pour cela), que j’aborderai dans un futur post. Pour l’instant, c’est la première partie de mon analyse de Gruumsh. J’espère que ça vous a plu, et j’espère que je ne vous ai pas ennuyé. Les critiques sont les bienvenues!

Gloire à Orkstotzka !

EDIT: Pour ceux qui s’intéressent à plus de mes trucs liés aux orcs, que j’ai fait récemment, n’hésitez pas à consulter mes réflexions sur la guerre des Orcs à la fin du Moyen Âge, ou le remue-méninges qui a lancé tout le projet pour commencer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.