Zuiderzee

Zuiderzee, Mer du Sud anglaise, ancienne entrée de la mer du Nord. Du 13ème au 20ème siècle, le Zuiderzee a pénétré dans les Pays-Bas et a occupé environ 5 000 miles carrés (5 000 km carrés); il était séparé de la mer du Nord par un arc d’anciens bancs de sable qui sont maintenant les îles de la Frise occidentale. À partir d’environ 400 de notre ère, ces plates-formes de sable basses ont été habitées par les Frisons, qui, face à l’élévation du niveau de la mer, ont construit les premiers ouvrages maritimes — digues et terpen (ou werden), monticules sur lesquels ils se sont retirés pendant les périodes de hautes eaux. Le volume de ces terpen les classe parmi les grands ouvrages d’ingénierie de l’humanité.

Urk, Pays-Bas
Urk, Pays-Bas

Urk, autrefois une île de l’ancien Zuiderzee, fait maintenant partie du Polder du Nord-Est (Noordoost), Pays-Bas.

© Kruwt / Fotolia

Le territoire qui devint par la suite le Zuiderzee était au 1er siècle de notre ère un mélange de lacs de plaine et d’eau douce; le centre et le plus grand des lacs était appelé Flevo Lacus par les Romains. Ces lacs ne se connectaient pas directement à la mer mais se vidaient par une branche du Rhin. Plus tard, cependant, pendant une période d’élévation du niveau de la mer (250-600 ec), la rivière et le lac central ont été agrandis. Une période de baisse du niveau de la mer a suivi, mais au 13ème siècle, notamment en 1219 et 1282, de nouvelles inondations ont submergé de vastes zones et créé le Zuiderzee proprement dit.

Vers 1000 de notre ère, cependant, la zone de terpen était complètement fermée par des digues. Le contrôle des niveaux d’eau à l’intérieur des digues s’est développé dans la pratique de la récupération de parcelles de plaine d’un plan d’eau (voir polder). En 1667, la fabrication des polders s’était développée au point que l’endiguement du Zuiderzee était proposé. Une méthode réalisable, cependant, ne fut pas à venir jusqu’à ce que l’inondation de 1916 précipite l’adoption d’un plan élaboré par Cornelis Lely. En 1927-32, un barrage de 30 km de long, connu sous le nom d’Afsluitdijk (« Barrage d’enceinte »), a été construit à travers le Zuiderzee, le séparant de la Waddenzee extérieure (ouverte sur la mer du Nord) et de l’IJsselmeer intérieure (lac IJssel). Au début des années 1980, quatre polders, principalement des terres agricoles, avaient été créés grâce à un système minutieusement construit de stations de pompage, de digues, d’écluses et d’écluses. Près de la moitié de l’IJsselmeer des années 1920 (626 miles carrés sur un total de 1 328 miles carrés) a été récupérée et l’IJsselmeer, très réduit, est progressivement devenu de l’eau douce. L’achèvement d’un cinquième polder proposé, Markerwaard, a été abandonné dans les années 1980. Voir aussi Polders de l’IJsselmeer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.